Mardi 10 janvier 2012 2 10 /01 /Jan /2012 16:47

Le samedi en début d'après-midi nous allons aux bébés nageurs avec Aliénor, et c'est toujours la course pour déjeuner. Pour être plus tranquilles, nous avons testé une nouvelle organisation: après le repas de la miss, direction Montorgueil où nous déjeunerons. Pour la première, nous nous rendons chez L'Hédoniste, ouvert il y a un peu plus d'un an par l'ami Arthur Petillaut qui a fait ses classes chez Macéo, une adresse testée et approuvée.

Chez L'Hédoniste, le samedi midi c'est calme et ça nous va très bien. Nous saluons la femme d'Arthur et leur fils qui a un an de plus qu'Aliénor. Les deux petits s'observent mais seront bien trop occupés à piocher dans les assiettes pour jouer ensemble. L'Hédoniste propose une carte courte et des plats de saison et inventifs. Dur de choisir, alors C, qui est venu plusieurs fois, et moi allons éviter les doublons pour goûter un maximum. 

 

Nous commençons par un joli amuse-bouche: couteaux, chipirons et crème de riz noir. Les couteaux et les chipirons, que je catégorise dans "erreurs de la nature", c'est pas trop mon truc. Mais voilà, quand on est entre de bonnes mains il faut se laisser guider et je me suis régalée. Merci Arthur! ;)

couteau_chipirons_riz_noir_hedoniste.jpg

En entrée j'ai choisi les cannelloni de sanglier, Osso Iraty et jus de Civet. Une assiette corsée et généreuse comme je les aime. Concentrée sur mon assiette, je n'ai pas pris de photo de l'entrée de C, une soupe de pain grillé, oeuf mollet.

hedoniste_cannelloni_sanglier_civet.jpg

Je poursuis avec le jarret de veau tandoori, salsifi et gnocchi. Là encore voici une belle assiette dont s'échappe des arômes riches et appétissants. Les salsifis sont caramélisés, le veau d'une grande tendreté, pas besoin de couteau pour découper la viande qui se délite à la fourchette. Quelques chips apportent un peu de croquant, des brins de salade de la fraîcheur. Gourmande comme je suis, j'aurais bien pris du rab de sauce.

hedoniste_jarret_veau_salsifis.jpg

C a choisi la joue de cochon, nouilles soba, un régal aussi, on retrouve dans son plat ce petit goût d'Asie que j'aime temps et qui fait voyager.

hedoniste_cochon_soba.jpg

Par chance nous avons encore le temps (et un peu de place) pour le dessert, qui seront une pastilla poire caramel au beurre salé et un crémeux chocolat mascarpone matcha. Des assiettes originales et savoureuses. Le caramel au beurre salé accompagnant la pastilla est relevé de citronelle, une excellente idée car sa fraicheur contraste avec la pastilla servie chaude. Cela m'a fait souffler à Arthur qu'une cuiller de plus n'aurait pas été de refus. La crème au chocolat est toute aussi excellente et m'a rappellée celles du Passage de Senderens. Et ces petits biscuits au chocolat, hummmmm...

hedoniste_pastilla.jpg

hedoniste_creme_chocolat.jpg

Comme je l'écrivais plus haut, il n'y a pas que C et moi qui avons apprécié ce déjeuner, Aliénor, qui avait pourtant bien mangé, a goûté de tout. Que dis-je, si je l'avais laissée faire elle mangeait la moitié du jarret, et C n'aurait pas pu avoir une seule cuiller de son crémeux au chocolat. On se demande de qui elle tient ça!?

 

Une adresse idéale pour bien manger dans le quartier où les chaines et autres fast-food sont malheureusement de plus en plus nombreux.
Le midi en semaine, menu du jour E+P ou P+D à 19 euros, E+P+D à 24 euros.

Menu à la carte au déjeuner E+P ou P+D à 28,50 euros ou E+P+D à 35 euros.

 

L'HEDONISTE
14 rue Léopold Bellan
75002 Paris
Tel: 01 40 26 87 33

Publié dans : Emotions gustatives
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Envie de...

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés