Lundi 26 mai 2008 1 26 /05 /Mai /2008 16:24

Samedi midi, Bocapequena, Chrisos et moi nous réjouissions à l'idée de déjeuner à La Véranda, le restaurant du Trianon Palace, à propos duquel nous avions lu d'élogieuses critiques. Après une trentaine de minutes de trajet en train depuis la gare Saint-Lazare puis un petit quart d'heure de marche nous sommes arrivés au restaurant.

L'endroit est vraiment beau, le Trianon rutile dans son écrin de verdure, auquel le vert anis des fauteuils disposés dans l'entrée et la galerie fait écho. Nous sommes reçus très gentillement et conduits à une table au fond de la salle donnant sur le jardin, un peu trop excentrée à mon goût. Il n'y a pas foule: quelques clients de l'hôtel, des versaillais.
  
    
Dès le début le service cafouille: Chrisos demande à changer son verre tâché et au lieu de s'exécuter la serveuse demande de se justifier, elle montre ensuite sa désapprobation quand nous commandons une carafe d'eau qui mettra un temps fou à arriver. C'est un autre serveur qui prend les commandes et apporte la carte des vins. Nous lui faisons part de notre choix mais la serveuse revient à la charge et demande si nous avons avons commandé! Il y a de toute évidence un problème de communication, la serveuse s'en rend compte ce qui la rend tout de suite plus aimable avec nous.

Nos entrées arrivent: un excellent risotto au chou de Trévise et chorizo pour Chrisos, du poulpe pour Boccapequena, et des tagliatelles fraîches au homard pour moi, trop citronnées (à la citronnelle on dirait) ce qui masque le goût du crustacé.
  
      
Dommage car en revanche les pâtes sont parfaites. Les assiettes sont généreuses. Plus d'eau ni de pain pour saucer, là encore il faut attendre: en plus du service qui ne semble pas très performant, le pain -par ailleurs très bon- est servi tiède ce qui demande de suivre le rythme des fournées.

Les plats suivent: cou d'agneau pour Boccapequena, pluma de Iberico pour Chrisos et moi: c'est bon et plus ou moins gras selon les morceaux. 
  
      
On nou
s débarrasse puis nous acceptons la carte des desserts qui nous est apportée en deux exemplaires seulement "il n'en reste que 2" explique la serveuse. Bizarre car le restaurant est très loin d'être plein. Nous remarquons au passage qu'elle s'occupe aussi de la terrasse et de la première salle en plus de la nôtre: il n'y a pas beaucoup de personnel et la distribution des tables n'est visiblement pas optimale.

Nous attendons, attendons, attendons.......

La serveuse et son collègue passent à plusieurs reprise près de notre table, pendant un instant elle échange des mots avec un autre serveur, fait la moue, la tension est palpable, or nous sommes là pour passer un bon moment et non être témoins de l'animosité entre les serveurs. De loin j'aperçois un plateau de desserts qui attendent d'être servis, notre serveuse en fait part à notre serveur (qui discutait dehors avec le maitre d'hôtel) qui s'en occupe enfin mais avec un empressement suspect...
Après plus d'une demi-heure nous redevenons visibles et la serveuse demande "on vous a commandé vos desserts?". Je réponds par la négative: "non, et c'est dommage car il y a une demi-heure on en aurait volontiers pris, mais là ça traîne trop". Elle insiste un peu, s'excuse, profite du retour de Chrisos à la table pour revenir à la charge mais le temps est passé et l'envie aussi.
Nous aurons des macarons glacés en lot de consolation et repartons sous la bruine pour un court détour par les jardins du Château.
      
Une grosse déception, j'arrivais avec un a priori très (trop?) favorable et je m'imaginais déjà recommander cet endroit, ce qui n'est pas le cas. Le cadre a beau être enchanteur, la cuisine ne rattrape pas la faiblesse du service. 


LA VERANDA
1 boulevard de la Reine
78000 Versailles
tel: 01 30 84 55 55
Site web.
      

Publié dans : Emotions gustatives
Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Envie de...

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés